Hygiénisme

L'hygiénisme est un courant du milieu du XIX e siècle qui se base sur «le principe nouveau de rentabilité «combustive» les valeurs données à la nourriture, aux boissons, à l'air respiré, au travail, au repos, à la propreté d'un corps censé...



Catégories :

Hygiène

Recherche sur Google Images :


Source image : gallery.ca
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • L'hygiénisme est une médecine non conventionnelle qui prône l'autoguérison, ..... Avec un régime hygiéniste, on n'a pas besoin de boire de l'eau, jamais..... L'hygiénisme fut fondé au XIX e siècle par Herbert M. Shelton, éducateur de la... (source : fr.ekopedia)
  • L'hygiénisme est né au XIX e siècle des progrès remarquables de la médecine.... A long terme, de tels abus hygiénistes ne pourront qu'avoir un impact... (source : inra)

L'hygiénisme est un courant du milieu du XIXe siècle qui se base sur «le principe nouveau de rentabilité «combustive» [... ] [pour réorienter] les valeurs données à la nourriture, aux boissons, à l'air respiré, au travail, au repos, à la propreté d'un corps censé laisser pénétrer l'oxygène par la peau[1].» puis sur la découverte des microbes par Pasteur en (1865), donc le rôle des bactéries et des microbes dans la contamination des maladies humaines.

La doctrine hygiéniste a révolutionné la totalité des sociétés occidentales tant ses implications sont variées : médecine, architecture, urbanisme, etc. On peut mettre à son actif les égouts, le ramassage des ordures, la prophylaxie, les bains publics, les crachoirs contre la tuberculose. Il entraîne le comblement de certains bras de fleuves (Loire à Nantes, Seine à Paris, voûtement de la Senne à Bruxelles). C'est aussi à cette époque que se développe le thermalisme : la bourgeoisie se rend à Deauville prendre des bains d'eau froide. De même, la mode est aux constructions en fer et en verre : laisse passer la lumière, matières "propres".

Il est à l'origine du développement de la pratique sportive en France avec la construction de stades dédiés et l'apparition de compétitions (Cf. Jeux olympiques, P. de Coubertin), l'activité physique étant devenue un moyen de se maintenir en bonne santé. (Elle reste toute fois l'apanage de la haute-société jusqu'à sa démocratisation au XXe siècle).

Dans la littérature

Notes et références

  1. Georges Vigarello, le sain et le malsain, éditions du Seuil, Paris, 1993 

Voir aussi

Recherche sur Amazone (livres) :




Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Hygi%C3%A9nisme.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 24/08/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu