Kinésiologie appliquée

La kinésiologie appliquée est une méthode de diagnostic et/ou de thérapie dont l'objet est de chercher ou d'utiliser des liens entre le mouvement, le tonus musculaire et des problèmes divers.



Catégories :

Médecine non conventionnelle

Recherche sur Google Images :


Source image : passeportsante.net
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • La Kinésiologie Appliquée est par conséquent un dispositif d'analyse chiropratique basé sur l'analyse du ... La principale méthode utilisée est celle du test musculaire.... (source : chirosystem)
  • L'approche en kinésiologie appliquée est avant tout holistique, ... la personnalisation du traitement (le test musculaire permet un dialogue simple avec le ... (source : chiro.over-blog)
  • Afficher La Kinésiologie Appliquée est une méthode d'investigation du corps humain basée... Le test musculaire est l'outil de base et G. Goodheart en avait fait un... (source : abcdent)

La kinésiologie appliquée est une méthode de diagnostic et/ou de thérapie dont l'objet est de chercher ou d'utiliser des liens entre le mouvement, le tonus musculaire et des problèmes divers. Elle fut créée par le Dr Goodheart, chiropraticien américain, qui la réservait aux professionnels de santé diplômés d'état. Son élève, John Thie, aussi chiropraticien en a fait le Touch for health, à l'origine des kinésiologies spécialisées, reconnues comme des méthodes perfectionnatrices de la santé et du bien-être. Elle est cependant critiquée par certains.

Il ne faut confondre la kinésiologie appliquée ni avec la kinésiologie, telle qu'enseignée dans la pratique du sport, qui est une science du mouvement et de ses mécanismes directs, ni avec la kinésithérapie.

La méthode

La kinésiologie appliquée utilise le test musculaire qui permet d'obtenir des réponses du corps comparé à la formulation d'objectifs à atteindre. Les objectifs sont divers : je veux être à l'aise avec telle personne, je veux pouvoir parler en public, je veux avoir une bonne image, je veux pardonner à , je veux avoir une bonne estime de moi, etc.

Toujours au moyen de tests musculaires, le corps donnerait alors sa réponse en révélant l'ensemble des blocages qu'il contient.

Les kinésiologues ont mis en place des grilles de réponses qui permettraient de connaître la nature des blocages avant de «demander» au corps de s'en débarrasser.

Selon cette méthode, les types de blocages sont aussi divers :

L'objectif est de diminuer la charge et le stress et de vivre de façon plus équilibrée. Le kinésiologue peut être amené à suggérer des changements de mode de vie. Il doit aussi maîtriser les lois du principe d'adaptation.

Le test de kinésiologie appliquée est utilisé par certains dans un but de diagnostic des allergies. Malheureusement sans fiabilité. En effet, un test musculaire de kit d'allergènes donne un indicateur de stress, pas nécessairement corrélé aux résultats des analyses biologiques. Néanmoins, certains pensent que cela suffit à prendre conscience d'un problème et en amorcer la résolution (action conjointe du sujet lui-même et de son praticien dans une approche éducative).

De plus, une bonne connaissance du test musculaire par le praticien est indispensable, kinésiologie spécialisée, kinésiologie pratique, édukinésiologie.

Kinésiologie en France

La formation des kinésiologues en France est assurée par des représentants francophones des créateurs anglophones (pour la majorité) des dispositifs ; elle n'est pas reconnue par l'État. Les élèves kinésiologues sont fréquemment issus de tous horizons, et pas nécessairement des praticiens de santé diplômés à l'origine. Selon ses détracteurs, cette profession s'organise, du moins en France, en fédérations qui définissent le cadre technique et déontologique de l'exercice du métier de kinésiologue, faute de ne pouvoir contrôler la qualité des formations.

Ces'principes et croyances'sont une sémantique particulièrement spécifique pour désigner ce qu'on qualifie dans le langage familier de'protocole médical'et'théorie scientifique'. La kinésiologie serait en fait basée selon ces détracteurs sur des amalgames et des incorrectitudes du point de vue physiologique, neurologique et pratique.

Selon Jean-Claude Guyard, fondateur de l'EKMA (Ecole de Kinésiologie et Méthodes Associées), la kinésiologie n'est pas une méthode de soin mais une méthode de développement personnel non religieuse. Cette dernière précision fait suite à des accusations de dérives sectaires. Il déclare surtout «on ne se dit pas thérapeuthes et on ne s'est jamais dit thérapeuthes». Selon lui les techniques se fondent cependant sur la chiropratique et l'acupuncture[1].

Selon leurs détracteurs, les kinésiologies sont des dispositifs (approches, concepts, techniques) qui expliquent, intégrent et reformulent de multiples sous-ensembles pré-existants : depuis des éléments de médecine chinoise jusqu'à des apports ponctuels de psychologie, de neuro-sciences, etc. Certaines kinésiologies sont liées aux techniques de "développement personnel" et de "coaching".

En 2005, en France, un tribunal a condamné à cinq ans de prisons un couple de kinésiologues végétaliens pour avoir laissé un de leurs enfants mourir de faim[2], [3]. Leur médecin généraliste, qui est aussi homéopathe, les aurait informés que leur enfant allait mourir s'il n'était pas hospitalisé vu son état. Les parents semblaient choqués et rétorquèrent qu'ils étaient venus le voir que pour l'homéopathie[4]. Jean-Claude Guyard, fondateur de l'Ecole de Kinésiologie et Méthodes Associées, émet l'hypothèse d'une maladie congénitale qui expliquerait sa mort de faim. Mais les experts l'imputent au régime alimentaire de sa mère ne comportant aucune protéine animale ni supplément vitaminique, l'enfant était seulement allaité. [5].

L'Association des Allergologues et Immunologues du Québec (AAIQ), a publié sur son site une étude : "Kinésiologie appliquée : tests musculaires pour allergies et déficiences nutritionnelles"[6] visant à démontrer la validité de certains présupposés de la kinésiologie qui décrivent qu'en mâchant certains aliments on peut déterminer s'ils sont bénéfiques ou néfastes (allergènes) pour l'organisme à l'aide du test musculaire.

Une série de tests a par conséquent été menée, en voici la conclusion :

"Les concepts de la kinésiologie appliquée ne sont pas conformes aux réalités scientifiques reliées aux causes ou traitements des maladies. Des études contrôlées n'ont pas démontré de différences entre les résultats avec les substances évaluées et avec les placebos. Des différences d'un test à l'autre peuvent être dues à la suggestion, la distraction, les variations dans le degré de force ou angle de l'application et/ou la fatigue musculaire.

Voir aussi

Liens externes

Critiques

Notes et références

Recherche sur Amazone (livres) :




Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Kin%C3%A9siologie_appliqu%C3%A9e.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 24/08/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu