Magnétothérapie

La magnétothérapie fait partie des médecines non conventionnelles. Les praticiens magnétothérapeutes prétendent pouvoir soigner diverses maladies en utilisant des aimants.



Catégories :

Médecine non conventionnelle - Pseudo-médecine

Recherche sur Google Images :


Source image : aromatherapie-jfb.blogspot.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Bien-être et traitement naturel par les aimants, réflexologie et ... La magnétothérapie est l'utilisation thérapeutique d'un champ magnétique continu.... (source : magneto-therapie)
  • L'inconvénient de la magnétothérapie est que les aimants n'ont pas un champs magnétique proche de celui du corps humain. Il est par conséquent préférable de porter... (source : vieadeux.biotope)
  • La magnétothérapie s'est vu consacrée et utilisée par de nombreux kinésithérapeutes pour.... La Magnétothérapie utilise les champs magnétiques des aimants.... (source : fr.shopping)

La magnétothérapie fait partie des médecines non conventionnelles. Les praticiens magnétothérapeutes prétendent pouvoir soigner diverses maladies en utilisant des aimants. La magnétothérapie est reconnue comme non-scientifique par le corps médical car, jusqu'désormais, aucune des multiples études médicales n'a pu montrer une efficacité supérieure à l'effet placebo (e. g., arthroses[1], talalgies [2], douleurs plantaires[3]troubles bipolaires[4]).

Peu répandue en Europe, la magnétothérapie est plus connue au Japon, aux États-Unis et dans les pays de l'Est , elle connaît un développement progressif en France. Malgré l'absence de résultats confirmés, la magnétothérapie fait l'objet d'un marché important estimé à 252 millions d'euros à l'échelle mondiale[5]. La magnétothérapie ne doit pas être confondue avec les techniques d'intervention médicale conventionnelles qui font appel à des champs magnétiques artificiels d'intensité bien plus forte, comme dans la stimulation magnétique transcranienne.

Historique

Le première utilisation des aimants à des fins thérapeutiques semble remonter à Paracelse, un médecin suisse du XVIe siècle qui en fait mention dans ses rédigés. Au cours des XVIIe et XIXe siècles, on peut noter un recours anecdotique aux aimants par certains médecins. Cependant, c'est en particulier à partir des années 1950 que la magnétothérapie fait davantage parler d'elle sous l'impulsion de travaux conduits par des chercheurs japonais en rapport avec le traitement de douleurs de l'épaule par le biais de bracelets aimantés. Ces travaux n'ont jamais pu établir l'efficacité des champs magnétiques faibles et statiques produits par des aimants permanents.

En France, des recherches ont plus récemment étudié l'effet thérapeutique des ondes électromagnétiques, dite magnétothérapie pulsée. Contrairement aux pratiques ancestrales, ces techniques reposent sur un appareillage électronique qui sert à générer une onde oscillante en faisant passer un courant alternatif dans une bobine inductrice. Les champs oscillants produits par ces techniques de stimulation sont par conséquent bien plus puissants que les champs statiques produits par les aimants utilisées dans la médecine respectant les traditions. Mais même via ces dispositifs, l'effet des stimulations magnétiques reste particulièrement controversé : aucun des effets décrits par les défenseurs de la magnétothérapie n'ont été observés avec les champs mille ou dix-mille fois plus fort générés par les scanners IRM par exemple, et les études concluant à leur efficacité manquent fréquemment de contrôles permettant d'exclure qu'il s'agit simplement d'un effet placebo. Il existe actuellement un ensemble d'études cliniques réalisées en double aveugle randomisé au niveau européen et dirigée par l'institut de recherche sur la microcirculaton de Berlin. Ces études correspondent aux normes d'accréditation cliniques pour être rendues officielles. la magnétotthérapie est arrivée à un stade de développement tel qu'il existe actuellement un matériel respectueux de notre nature dont le taux d'exposition est de 35 à 100 microtesla et respecte les normes de santé fixées par l'O. M. S. Le traitement et les protocoles mis en place suite aux études cliniques et leurs résultats permettent de rétablir notre microcirculaton dont le fonctionnement est quelquefois perturbé par nos conditions de vie stressantes et de redonner à nos cellules la capacité de recevoir les nutriments et l'énergie indispensable aux échanges avec nos dispositifs de fonctionnement physiologiques. Nos fonctions organiques s'en trouvent perfectionnées. Il nous faut savoir aussi que les champs magnétiques pulsés fonctionnent avec du courant continu et non alternatif; ce qui sert à travailler à des fréquences faibles et non nocives. Ainsi, il existe un appareil utilisable par les porteurs de pacemaker ou les personnes équipées de prothèses. Cependant, toute personne désireuse de se tourner vers ce type de thérapie doit s'informer auprès de chaque fournissuer du type d'onde utilisé, de la fréquence de cette onde, de l'intensité mise en jeu, et du niveau d'exposition en microtesla ou gauss. L'ensemble des appareils ne sont pas inoffensifs!

La thérapie par les aimants

Les aimants utilisés en magnétothérapie se présentent le plus souvent sous la forme de pastilles rondes ou rectangulaires dont les faces correspondent aux pôles Nord et Sud. Selon l'effet recherché un des deux pôles est appliqué sur la peau. Il s'agit toujours d'aimants permanents dont le champ magnétique avoisine les 1000 Gauss. Les propriétés thérapeutiques le plus souvent attribuées aux aimants sont : une action antalgique qui serait exercée par le pôle Sud et une action décontracturante sur les muscles attribuée au pôle Nord. Les magnétothérapeutes en préconisent ainsi l'usage pour lutter contre les douleurs ostéo-articulaires, les tendinites, les entorses, l'arthrose et les rhumatismes. Selon la douleur à traiter, ils utilisent les pôles Nord ou Sud selon le degré de participation des muscles au phénomène douloureux.

D'un point de vue scientifique, ces principes n'ont pas de fondements[6]. D'autre part, le fait que la majorité des sources d'informations sur le sujet en faveur de la magnétothérapies émanent d'entreprises dont c'est l'activité commerciale laisse présager là un conflit d'intérêt, ou alors de la publicité mensongère.

L'utilisation des aimants est déconseillée chez les personnes porteuse d'un pacemaker, car les aimants génèrent un champ magnétique qui peut perturber le fonctionnement de cet appareil.

Bibliographie

Référence

  1. http ://bmj. bmjjournals. com/cgi/content/full/329/7480/1450
  2. http ://www. japmaonline. org/cgi/content/abstract/87/1/11
  3. http ://www. ncbi. nlm. nih. gov/pubmed/13129987
  4. http ://www. ncbi. nlm. nih. gov/pubmed/10714732
  5. http ://bmj. bmjjournals. com/cgi/content/extract/332/7532/4
  6. http ://www. csicop. org/si/9807/magnet. html

Voir aussi

Liens externes

Recherche sur Amazone (livres) :




Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Magn%C3%A9toth%C3%A9rapie.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 24/08/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu