Micropsychanalyse

La micropsychanalyse, instaurée par Silvio Fanti dès 1953, est une méthode associative ayant pour but la connaissance du psychique et l'établissement d'une homéostasie psychocorporelle.



Catégories :

Psychologie - Médecine non conventionnelle

Recherche sur Google Images :


Source image : decitre.fr
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Fondee par Silvio Fanti, la micropsychanalyse est une forme de psychanalyse freudienne. Elle innove cependant sur plusieurs points :-les seances sont nettement... plus frequentes que dans la technique classique -le travail analytique... (source : micropsychanalyse)
  • L'objectif principal de la méthode micropsychanalytique est celui d'étudier le ... est pour le micropsychanalyste la prolongation du temps de séance qui passe... en fait maintenue en ce qui concerne la technique de la libre association, ... (source : psicoanalisi)
  • Fondee par Silvio Fanti, la micropsychanalyse est une forme de psychanalyse freudienne. Elle innove cependant sur plusieurs points :-les seances sont nettement... plus frequentes que dans la technique classique -le travail analytique... (source : aboutus)

La micropsychanalyse, instaurée par Silvio Fanti dès 1953, est une méthode associative ayant pour but la connaissance du psychique et l'établissement d'une homéostasie psychocorporelle. Dérivée de la psychanalyse freudienne dont elle s'écarte des points techniques et théoriques principaux, la micropsychanalyse se définit par d'importantes particularités pratiques : ce sont essentiellement les longues séances (trois heures chaque jour) et les appoints techniques (étude en séance de documents qui ont trait à la vie de du patient). Ces pratiques donnent du champ au processus d'association libre et visent l'élaboration des vécus événementiels, corporels et psycho-affectifs[1] jusque dans leurs micro-détails utéro-infantiles et phylogénétiques. Le préfixe micro- de micropsychanalyse doit s'entendre dans cette perspective. Cette méthode d'investigation minutieuse a permis l'élaboration d'un modèle théorique qui se veut plus universel que la métapsychologie freudienne et que Fanti a appelé «Organisation énergétique du vide».

Origine

Fanti (1919-1997) se trouve cliniquement confronté aux difficultés du cadre psychanalytique classique dans les années cinquante. S'étant convaincu que la méthode freudienne était dans une impasse, Fanti a commencé par inventer ainsi qu'à expérimenter sa propre technique. Il en vient progressivement à prendre acte de ce que des séances de trois heures quasi quotidiennes facilitent la verbalisation associative, favorisent selon lui le dépassement des résistances et peuvent conduire à une résolution plus physiologique du conflit névrotique. Il finit par conséquent par adopter ce qu'il appellera les "longues séances" comme module princeps de la technique micropsychanalytique. Assez rapidement, les détails du matériau associatif livré en "longues séances" le portent à introduire des "appoints techniques" qui vont permettre au patient de se confronter à ce qu'il a verbalisé. La prétention de ces pratiques vise à la dimension psychique - surtout l'inconscient - au psychobiologique.

Méthodologie

Dans l'introduction de Contre le mariage[2], en 1970, Fanti expose particulièrement exactement les bases techniques de la micropsychanalyse. Il les reprendra telles quelles tout au long de son œuvre, surtout avec ses collaborateurs P. Codoni et D. Lysek [3]. Depuis, elles ont été beaucoup développées dans les cercles liés à la micropsychanylyse [4]... ) et explicitées dans leur ensemble dans un ouvrage collectif : [5] (2007).

La situation de la cure est que le patient se conforme à la règle de libre association et le micropsyanalyste observe les règles d'attention flottante, le cadre est notablement modifié par trois modalités. Ces modalités sont reconnues comme indissociables étant donné que chacune d'elles contribue à la cohésion ainsi qu'à la cohérence de la totalité méthodologique. Ce sont :

Les longues séances

«Séances non-stop de plusieurs heures, en moyenne trois ou quatre, ayant lieu l'ensemble des jours ou au moins cinq fois par semaine»[6]. Les séances de micropsychanalyse comportent par conséquent deux paramètres, qui sont complémentaires : la durée et la fréquence. Cette complémentarité durée-fréquence régule la dynamique associative et définit le rythme propre des longues séances. Un tel rythme vise à ce que la pensée rationnelle et logique, c'est-à-dire le mental, cède plus aisément la place au psychique, surtout au préconscient où se déroule la pensée par associations libres.

La technique micropsychanalytique se définit néanmoins par sa plasticité. Ainsi, la personnalité dpatient, son âge et la particularité de sa névrose peuvent amener le micropsychanalyste à moduler le binôme durée-fréquence des séances.

Les longues séances se font en situation divan/fauteuil, sans interférence extérieure ni repère horaire (téléphone, pendule... ) pour créer des conditions optimales pour la verbalisation associative.

Les appoints techniques

Les appoints techniques consistent en l'étude minutieuse, par le patient, de documents variés qui touchent de près ou de loin à son intimité. Ils ont pour objectif de dynamiser les associations libres de du patient en les imprégnant de vécus authentiques, de donner un indice de réalité aux expériences actuelles et passées qu'il a verbalisées et de rendre ainsi le travail de reconstruction moins aléatoire. Ils sont au nombre de quatre. Au cours de sa micropsychanalyse, tout patient étudie successivement et selon une technique spécifique :

  1. son arbre généalogique, qu'il a lui-même établi
  2. les photographies de lui (depuis sa naissance) et celles de sa famille
  3. les plans des lieux où il a vécu et qu'il a dessinés de mémoire
  4. sa correspondance privée et ses journaux intimes, rédigés d'enfance ou d'adolescence...

Les appoints techniques se font obligatoirement en longues séances, car pour développer leur propre efficacité psychique ils doivent s'intégrer dans un rythme véritablement associatif. Ils sont introduits progressivement dans le processus du creusement micropsychanalytique de façon à respecter et même à conforter la continuité du matériel.

Chaque appoint technique obéit à des règles qui lui sont propres. Mais l'étude se déroule toujours en deux temps :

  1. la «phase d'observation-description» qui se fait à une table de travail durant la première heure de séance
  2. la «phase associative» qui se continue sur le divan pendant les heures qui suivent.

L'étude d'un appoint technique se prolonge généralement sur dix-douze séances consécutives.

A ces quatre études spécifiques s'ajoute l'écoute, sur le divan, de certaines séances enregistrées au cours de la micropsychanalyse. Écouter ses propres verbalisations, les vibrations de sa voix et ses décharges émotionnelles fait prendre conscience au patient du déroulement surdéterminé de son histoire et de la précision des schèmes répétitifs. Il peut aussi approfondir tel ou tel aspect de son matériel vital en prolongeant les lignées associatives qu'il entend.

Les rencontres hors séances

Le micropsychanalyste propose des moments de convivialité (repas) à ses analysés, étant donné que ces derniers le souhaitent et «pour tout autant que cela n'interfère pas négativement avec le travail en cours». Ces rencontres, qui ne sont envisageables que dans le contexte des longues séances, ont lieu à une cadence convenue et régulière. Elles ont pour but d'amener le micropsychanalyste et le patient à se connaître comme personnes dans la réalité de la vie. D'autre part, elles apportent fréquemment à la relation thérapeutique des éléments concrets qui peuvent en favoriser l'analyse. Ces modalités divergent totalement de la pratique psychanalytique.

Schémas d'une micropsychanalyse

La micropsychanalyse personnelle peut se faire par tranches ou de manière continue.

La formation du micropsychanalyste

La formation nécessite une micropsychanalyse personnelle approfondie, suivie d'une micropsychanalyse didactique puis de supervisions.

Le titre de micropsychanalyste titulaire est décerné par la Commission pour la pratique de la SIM, après soutenance d'un mémoire devant mettre en évidence la manière dont le candidat a assimilé ses connaissances et les intègre dans sa pratique.

Micropsychanalyse et psychanalyse

Malgré l'homophonie des noms, la pratique de la micropsychanalyse n'est pas reconnue par l'Mondial Psychoanalytical Association et ses organes nationaux ou régionaux, ni par la mouvance lacanienne ou autres associations de Psychothérapie Psychanalytique.

Bibliographie

Notes et références

  1. N. Peluffo, Micropsicoanalisi dei processi di trasformazione, Turin, Book's Store, 1976 ; S. Fanti, L'Homme en micropsychanalyse (Denoël, 1981), Paris, Buchet/Chastel, 1988 ; P. Codoni (dir. ), Micropsychanalyse, Le Bouscat, L'Esprit du Temps, 2007.
  2. S. Fanti, Contre le mariage, Paris, Flammarion, 1970.
  3. Dictionnaire pratique de la psychanalyse et de la micropsychanalyse (avec la coll. de P. Codoni et D. Lysek, (1983), Paris, Buchet/Chastel, 2003.
  4. Revue mondiale de Micropsychanalyse, micropsychanalyse, Revue de la Société Mondiale de Micropsychanalyse, Lausanne, Favre; Bollettino dell'Istituto Italiano di Micropsicoanalisi; Bollettino dell'Istituto Italiano di Micropsicoanalisi, Turin, Tirrenia Stampatori.
  5. Micropsychanalyse, P. Codoni (dir. ), Micropsychanalyse, Le Bouscat, L'Esprit du Temps, 2007.
  6. S. Fanti (en coll. avec P. Codoni et D. Lysek), Dictionnaire... , déf. 4, ibid. (1983)

Liens externes

Instituts francophones de micropsychanalyse

Recherche sur Amazone (livres) :




Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Micropsychanalyse.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 24/08/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu