Naturopathie

La naturopathie est une médecine non conventionnelle visant à «rééquilibrer» le fonctionnement de l'organisme par des moyens «naturels» : alimentation, hygiène de vie, phytothérapie, massages, exercices, etc.



Catégories :

Médecine non conventionnelle - Pseudo-médecine

Recherche sur Google Images :


Source image : eklectic-librairie.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • ... La naturopathie est pratiquée par un naturopathe, ... La naturopathie repose sur 10 techniques établies en 1898 aux Etats-Unis par John... (source : bloc)
  • La naturopathie est une approche unique qui a comme objectif de perfectionner la santé et ... le bilan de santé en naturopathie - les techniques naturopathiques... (source : cerfpa)
  • La naturopathie est une médecine douce, préventive, éducative et holistique.... 5 - La naturopathie enseigne (Docere)  : techniques de prévention et ... (source : compare-diet)

La naturopathie[1] est une médecine non conventionnelle visant à «rééquilibrer» le fonctionnement de l'organisme par des moyens «naturels» : alimentation, hygiène de vie, phytothérapie, massages, exercices, etc. La «naturopathie rénovée» se focalise sur le désordre psycho-émotionnel.

Définition

Pour l'association de la Fédération Française de Naturopathie (FENAHMAN, Fédération Nationale des Associations d'Hygiène et Médecines Alternatives Naturelles), «la naturopathie rassemble les pratiques issues de la tradition occidentale et repose sur les 10 agents naturels de santé fondés sur le principe de l'énergie vitale de l'organisme. Elle vise à préserver et optimiser la santé globale de l'individu, sa qualité de vie, ainsi qu'à permettre à l'organisme de s'auto-régénérer par des moyens naturels.»

Il existe d'autres définitions proposées par des auteurs naturopathes :

Principes

La naturopathie est basée sur la théorie des humeurs, une ancienne théorie de la médecine en Grèce antique. Selon la doctrine hippocratique au Ve siècle av. J. -C. , la maladie est avant tout due à un encrassement des humeurs de l'organisme (sang, lymphe, bile, liquide céphalo-rachidien). Les symptômes pathologiques (toux, fièvre, éruptions, etc... ) sont des crises de purification humorale et d'élimination toxique. La naturopathie consiste à aider cette purification.

La naturopathie mise énormément sur l'auto-guérison, mais avec cette nuance que la force vitale de la personne doit être suffisante. Dans le cas opposé, c'est à la médecine (classique) de prendre en charge la personne. Le pôle d'action principal du naturopathe est le drainage, tant "psycho-émotionnel" que physiologique et humoral (les humeurs sont les liquides physiologiques circulants dans le corps : sérum, sang et lymphe). Mais le véritable champ d'action de la naturopathie est la prévention, par l'adoption d'un ensemble de techniques naturelles servant à suivre une meilleure hygiène de vie, pour la personne qui s'y exerce, et de se maintenir à un tel niveau de santé que les dites "maladies" n'ont pas ou peu de prise sur sa personne. Ainsi, le naturopathe n'intervient-il pas dans les troubles ou maladies graves.

L'Organisation Mondiale de la Santé a défini la santé non pas comme une simple absence de maladies, mais comme une sensation de bien-être, à la fois physique et psychique. C'est cet objectif que la naturopathie tente d'atteindre par ses techniques et conseils.

La naturopathie est une médecine naturelle, préventive, éducative et holistique. Elle peut trouver ses limites dans certaines affections aigües qui se sont installées sur un terrain mal préparé. Dans ce cas précis, l'action naturopathique consistera à inverser ou modifier la nature du terrain. Le naturopathe effectuera un bilan vital, unique et personnel, respectant les caractéristiques physiques, physiologiques et psychologiques du patient qui sera pris en charge dans sa globalité, grâce au dialogue instauré par le thérapeute ainsi qu'à son conseil. Il complètera peut-être le décryptage des déséquilibres en ayant recours à l'iridologie. La naturopathie est une démarche active qui implique directement le sujet et le considère comme l'acteur de sa santé. Elle ne se substitue pas à la médecine traditionnelle.

Les 5 principes de la naturopathie, établis par Hippocrate, sont :

  1. en premier lieu ne pas nuire ("primum non nocere")
  2. la nature est guérisseuse ("vis medicatrix naturæ")
  3. identifier et traiter la cause ("tolle causam")
  4. détoxifier et purifier l'organisme ("deinde purgare")
  5. la naturopathie enseigne ("docere")

Pratiques

Depuis 1898 (textes fondateurs de John Scheel et Benedict Lust) aux États-Unis et depuis 1935 en France, les 10 techniques sont classées comme suit :

  1. L'alimentation ou hygiène nutritionnelle (diététique, nutrition, cures saisonnières, …)
  2. La psychologie ou hygiène neuropsychique (relaxation, gestion du stress, hygiène relationnelle, relation d'aide, psychothérapies brèves, sophrologie, …)
  3. Les exercices physiques ou hygiène musculaire et émonctorielle (gymnastiques douces, culture physique, yoga, stretching, danse, arts martiaux, bicyclette, natation, …).
    Ces trois premières techniques, dites majeures, sont reconnues ainsi comme nécessaires et suffisante à l'entretien de la santé.
    Dans la majorité des cas, la situation de santé implique cependant d'avoir recours à d'autres outils hygiénique ou thérapeutiques, nos 7 techniques secondaires :
  4. L'hydrologie (utilisation de l'eau chaude, froide, tiède, alternée, … locale, générale, … interne, externe, … douches, bains, thalassothérapie et thermalisme, argiles, …)
  5. Les techniques manuelles -autrefois appelées chirologie- (massages non médicaux de type californien, coréen, Amma, onctions aromatiques, …)
  6. Les techniques réflexes ou réflexologie (appliquées au pied, à l'oreille, au nez, dos, … ; shiatsu, méthodes de Knap, Jarricault, …)
  7. Les techniques respiratoires -autrefois appelées pneumologie- (empruntées au yoga, aux arts martiaux … ; méthodes de Plent, de Jacquier, ionisations…)
  8. Les plantes ou phytologie (revitalisantes, drainantes, adaptogènes, … et les huiles principales …)
  9. Les techniques énergétiques (recours aux différentes formes de magnétisme, aimants, …)
  10. Et les techniques vibratoires -autrefois appelées actinologie- : utilisation des couleurs, des rayonnements solaires, lunaires, IR, …).

Réglementations

En mai 2006, ce métier n'est pas réglementé, son exercice est libre en France. En Australie, la naturopathie, s'est vu consacrée par l'État et a sa propre école[2]. Le diplôme s'obtient après trois années d'études. Médecins et naturopathes participent ensemble dans le traitement du patient.

Depuis la Résolution Européenne (Collins & Lannoye) du 29 mai 1997, la naturopathie fait partie des médecines non conventionnelles pour lesquelles les états membres sont invités à s'accorder en termes d'évaluation, enseignement et réglementation des professionnels. La naturopathie est dite "médecine respectant les traditions occidentale" pour l'OMS.

Critiques

La naturopathie est reconnue avec scepticisme pour sa dépendance ou son association avec des traitements médicaux alternatifs non prouvés, réfutés et controversés, mais aussi pour ses fondements qui reposent sur le vitalisme[3]. Comme avec les autres médecines non-conventionnelles, il y a un risque d'erreur de diagnostic, ce risque peut être inférieure selon le niveau de formation. [4], [5]

Il existe aussi un risque que les maladies qui ne peuvent être diagnostiquées par des naturopathes ne soient pas traitées pendant que le patient essaye le programme conçu par leur naturopathe. Certains traitements de la naturopathie, comme l'homéopathie et l'iridologie, sont beaucoup reconnues comme des pseudo-sciences ou du charlatanisme. [6], [7], [8] Les méthodes ou produits naturels ne sont pas nécessairement plus sûr ou plus efficace que ceux qui sont artificiels ou synthètiques, tout traitement capable de susciter un effet peut aussi avoir des effets secondaires délétères. [9][10], [11], [12]

Pour Stephen Barrett (Quackwatch, National Council Against Health Fraud), la philosophie de la naturopathie est simpliste et ses pratiques sont truffés de charlatanisme[9].

KC Atwood rédigé, dans la revue Medscape General Medicine, que les médecins en naturopathie ont désormais la prétention d'être des médecins de premier soin, compétents à la fois dans la pratique conventionnelle et naturelles, cependant leur formation ne contient qu'une petit fraction de celle de la médecine conventionnelle. Un examen de leur littérature, révèle que celle-ci regorge de pratiques pseudo-scientifiques, inefficaces, contraires à l'éthique et potentiellement dangereuses[13].

Selon Arnold S. Relman, le Textbook of Natural Medicine est insuffisant comme outil d'enseignement car il omet de mentionner ou de traiter en détail de nombreuses affections courantes, il met l'accent sur des traitements qui ne seraient certainement pas efficaces au détriment de ceux qui sont reconnus et il fait la promotion de remèdes non prouvés à base de plantes médicinales, au détriment des produits pharmaceutiques. Il conclut que les risques encourus pour de nombreux malades sollicitant des soins d'un naturopathe ne l'emportent beaucoup pas sur les éventuels avantages[14].

Références

  1. Le mot naturopathie est un barbarisme puisque étymologiquement, il devrait signifier la maladie de/par la nature, morphologie hybride du latin natura, "la nature, l'essence" et du Grec πάθος, pathos, "la maladie, le mal". Le mot aurait été découvert par John Scheel en 1885 et indiquerait en fait, selon certains promoteurs de cette pratique, le chemin de la nature (nature-path).
  2. Naturopathic Education in Australia
  3. Naturopathy's main article of faith cannot be validated : Reliance on vital forces leaves its practises based on beliefs without scientific backing
  4. Naturopathic Medicine
  5. Naturopathy, pseudoscience, and medicine : myths and fallacies vs truth
  6. Science and engineering indicators
  7. A quackery with a difference—new medical pluralism and the problem of'dangerous practitioners'in the United Kingdom
  8. Iridology is nonsense
  9. ab A close look at naturopathy
  10. Naturopathic medicine
  11. The Skeptic's Dictionary : Natural
  12. NCAHF Position Paper on Over the Counter Herbal Remedies (1995)
  13. Atwood KC, Naturopathy : a critical appraisal, volume 5, issue 4, pages 39, pmid 14745386, 2003.
  14. Textbook of Natural Medicine

Liens externes

Bibliographie

Recherche sur Amazone (livres) :




Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Naturopathie.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 24/08/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu